Test de la lampe de luminothérapie Beurer TL 30


Dans les pays qui connaissent des hivers rudes, le manque de lumière concerne l’ensemble de la population. Aussi, Beurer a pensé élargir sa gamme de lampes de luminothérapie afin que tout le monde puisse s’offrir cette technologie qui fait du bien. Grâce à ce test, vous saurez tout sur la lampe de luminothérapie Beurer Tl 30, qui offre un remède naturel à la déprime hivernale.

La lampe de Luminothérapie Beurer TL 30, petite et performante

Avec un format de tablette de 15,6 x 23,6 x 2 cm, et un poids plume de 332 gr, cette lampe à LED vous fournit une intensité lumineuse de 10 000 lux. Pour se faire une idée plus précise, une journée de plein soleil, en été, atteint un niveau d’éclairement de 130 000 lux. La lumière blanche qu’elle diffuse, sans scintillement, reproduit donc l’ensoleillement d’une douce journée de printemps, sans les inconvénients des expositions au soleil et sans UV.

La surface d’éclairage de 20 x 12 cm peut être orientée facilement grâce à une base réglable. La pochette de transport fournie est très pratique pour la protéger des rayures ou des contacts malencontreux avec l’eau. Il est toutefois essentiel de penser à laisser refroidir la lampe avant de la ranger dans sa sacoche. Le design épuré de la lampe de luminothérapie Beurer démontre bien la volonté de mettre l’accent sur la praticité d’utilisation.

Un usage simple et efficace

Il faut d’abord poser l’appareil sur une surface plane, et, surtout, proche d’une prise électrique. En effet, la lampe Beurer TL 30 doit être branchée sur secteur, car elle ne comporte pas de batterie. Idéalement, il faut compter un écart de 10 à 20 cm entre l’utilisateur et l’appareil. C’est à cette distance que la lampe est la plus efficace et que vous ressentirez tous les bénéfices de l’accessoire.

La lampe de luminothérapie Beurer TL 30 peut être utilisée aussi bien en position horizontale que verticale. L’inclinaison doit être réglée selon votre position. Lorsque vous sentez que vous êtes correctement installé, au bureau ou confortablement assis dans votre fauteuil préféré, vous pouvez mettre votre lampe en marche. Une simple pression sur la touche Marche/Arrêt et vous n’avez plus qu’à apprécier la lumière.

Que vous soyez en train de lire, de travailler ou de vous détendre, il est quand même conseillé de jeter de bref coup d’œil vers l’appareil aussi souvent que vous le pouvez. L’effet sera alors optimal, puisque l’absorption se fait principalement par la rétine. Par contre, il ne faut jamais fixer la lumière car cela entraînerait une stimulation excessive de la membrane oculaire.

À quelle fréquence utiliser la lampe Beurer TL 30

Pour ressentir le maximum de bienfait, il faut se servir de la lampe de luminothérapie au moins sept jours d’affilée, et de préférence, en matinée. La durée quotidienne d’utilisation conseillée est de 2 heures. Mais, avant d’arriver à ce temps d’utilisation, il est fortement recommandé de commencer par des séances courtes, en plaçant la lampe au plus éloigné, c’est-à-dire à 20 cm. On remarque, après les toutes premières expositions, que peuvent apparaître des maux de tête ou des douleurs oculaires.

Il n’y a pas de quoi s’inquiéter, c’est juste le système nerveux qui doit s’adapter à ces nouvelles stimulations. Au bout d’une semaine, la durée d’exposition peut être augmentée sans risque d’inconfort. Il faut toutefois se rappeler que, plus vous êtes proche de la luminosité, plus le temps d’utilisation doit être court. Il vaut mieux, alors, faire de courtes séances tout au long de la journée. Comme il n’y a pas de timer sur l’appareil, il faut nécessairement être proche d’une minuterie ou d’une montre pour ne pas dépasser les doses recommandées.

Dans le cadre d’un traitement conseillé par un médecin, ce dernier vous prescrira plus précisément les fréquences d’exposition afin de lutter contre une dépression saisonnière ou un blues hivernal. C’est d’ailleurs une très bonne initiative de préférer ce traitement doux et naturel, à une solution médicamenteuse qui peut avoir des effets secondaires néfastes pour le patient.

Des contre-indications à connaître

Et puisqu’il est question de diagnostic médical, il faut savoir que l’utilisation de la lampe de luminothérapie peut être déconseillée selon certains cas. En effet, la prise de sédatifs, d’antihypertenseurs ou d’antidépresseurs n’offre pas, d’emblée, un terrain propice à la luminothérapie. Seul votre médecin est alors habilité à vous conseiller ce traitement. De même pour toutes personnes présentant une maladie qui touche la rétine, comme les personnes diabétiques, une visite chez un ophtalmologue est obligatoire avant de commencer ces soins.

L’utilisation de la lampe de luminothérapie est catégoriquement interdite si le patient présente une affection oculaire, telles une cataracte ou une affection du nerf optique. Dans tous les cas, au moindre doute, il vaut toujours mieux consulter un médecin.

La lampe de Luminothérapie Beurer TL 30 est un appareil vraiment bénéfique lors de la période hivernale. En prenant quelques précautions d’usage et en suivant bien les conseils du constructeur et de votre médecin, vous pourrez faire le plein d’énergie et conserverez votre bonne humeur par tous les temps.